Journal

Mercredi le 20 mai 76 km Sidney à Port Coquitlam (Total 121 km)

Nous avions planifié de prendre le traversier de 8:00 entre l’Île de Vancouver et le continent, mais vers 7:30, nous savions que ce serait serré. Une fois le campement démonté, nous avons filé à toute allure vers le traversier et étions parmi les premiers pour le traversier de… 9:00. Le paysage côtier était très beau et ressemblait un peu à la Baie de Fundy. Nous avions entré en contact avec Al Lens, un cycliste de Vancouver qui nous avait offert une escorte à travers Vancouver et un endroit à dormir pour une nuit. Nous avons fait du vélo à travers Vancouver à des endroits que nous n’aurions jamais vu sans guide.

Zacharie et notre nouvel ami Al.

Mardi le 19 mai 45 km Victoria à Sidney

Nous sommes partis du terrain de camping vers 9:00 pour aller chercher du matériel, poster une boite de choses en surplus vers Campbellton, ramasser les vélos au magasin et ramener le véhicule. Par 2:00 nous étions en route vers le km 0 pour prendre des photos et officiellement commencer le défi. Nous avons pris la route panoramique pour sortir de Victoria et avons campé a un petit terrain de camping a quelques kilometres du traversier. Avant d’y arriver, nous nous sommes arretés a un magasin Safeway pour trouver une autre boite afin d’envoyer d’autre matériel chez nous. Plusieurs années de scoutisme nous ont habitués a penser a toute éventualité et ceci est évident dans nos bagages.

Lundi le 18 mai 0 km Ucluelet

Nous nous sommes réveillés à 4:00 heure locale et avons trié tout le matériel, sorti tous les objets des sacs de hockey dans lesquels ils avaient été envoyés et les avons placés dans les sacs de vélos individuels. Vers 8:00, les choses étaient en ordre et nous avons réalisé que peut-être que nous avons trop de matériel! Nous avons déjeuné et sommes partis pour Tofino, en passant par le Pacific Rim National Park. Nous avons arrêté à Long Beach, en passant par des endroits à risque de tsunami. Nous avons arrivé à Tofino vers midi. Nous nous sommes promenés en ville, en voyant beaucoup de Westfalias, de plantes en fleurs,de skateboarders et de surfeurs. Nous avons même vu un gars à vélo avec sa planche attaché sur son vélo, portant un wetsuit! Nous n’avons malheuruesement pas été assez vites avec la caméra. Nous avons eu un très bon dîner au Common Loaf Bakery. Nous avons ensuite retourné vers Victoria, en arrêtant à la Rainforest Trail pour prendre une marce à travers l’Old Growth Forest. Il faut suivre un étroit trottoir (24″) dans la forêt, chaque arbre étant immense. Certains de ces arbres ont plus de 800 ans! Quelques-uns ont un diamètre de plus de 10 pieds. C’était très impressionnant. La forêt avait une atmosphère ancienne, silencieuse et calme. André nota que quand Christophe Colomb a débarqué en Amérique, certains de ces arbres avaient déja plusieurs centaines d’années! Il a eu un peu de pluie, mais nous avons quand même été marcher à travers la Cathedral Trail sur le chemin du retour. Cette forêt-ci était faite de Old Growth Firs. Le plus vieux Douglas fir avait 800 ans. Il était énorme! Une photo ne lui rend pas justice. C’est impressionnant de penser qu’il y a un temps ou l’île au complet était recouverte de ces arbres. Nous avons dormi au Goldstream Provincial Park. La pluie s’est arrêtée avant que nous n’ayons dressé nos tentes.

Dimanche le 17 mai Moncton à Victoria

Nous nous sommes rendus à l’aéroport pour 6:00 afin de prendre l’avion pour Toronto. Le grand jour est enfin arrivé! Louise est venue nous rencontrer à l’aéroport, malgré l’heure matinale. Nous avons été à Toronto, puis à Vancouver. L’avion de Vancouver est arrivé en retard à cause de vents de face et nous avons presque manqué notr liaison pour Victoria. Nous avons joggé à travers l’aéroport et avons trouvé notre porte juste à temps. Heureusement, nos bagages aussi ont réussi à faire la connection. Nous avons loué un véhicule à l’aéroport, embarqué tous nos bagages et sommes partis pour Ucluelet, sur la côte ouest de l’île de Vancouver. La route était étroite et tortueuse, sans épaule. Certainement pas une route pour vélos, mais les motocyclistes semblaient adorer. Nous étions fatigués à cause du décalage horaire. Par le temps que nous sommes arrivés au terrain de camping, nous avions ait une journée de 21 heures. Il y avait des gens bruyants au camping, mais nous étions trop fatigués pour protester. Nous avons dormi.

Mercredi le 6 mai

Les bicyclettes et le YAK sont partis aujourd’hui et devraient arriver à Victoria soit demain ou vendredi. Ils bougent certainement plus vite maintenant que lorsque nous serons dessus! Ça fait bizarre d’être sans vélo. Ça complique aussi l’entrainement. Nous nageons encore, et essayons de marcher de temps à autre entre faire nos bagages et stresser à propos de quoi empaqueter. On peut emporter toutes sortes de choses, mais il faut encore être capable de pédaler le vélo quand il est chargé. Évidemment, le plus léger qu’il est, le mieux que c’est. Je suis allée pour une courte tournée l’autre jour avant qu’André boîte les vélos. J’avais une partie de la charge que j’aurai pendant le voyage. J’en revenais pas comment plus difficile que c’était de pédaler avec la charge…j’ai hâte d’arriver aux montagnes!!! Mais je suis certaine que tout va tomber en place. Des journées plus courtes pour commencer, et des belles jambes par le temps qu’on finit!

Lundi le 27 Avril

Les vélos partent cette semaine. Nous les envoyons par camion car les vélos et les avions ne s’accordent pas et les avions gagnent toujours! Nous avons fait une pile dans le milieu du salon avec tout ce que nous voulons emporter. Jusqu’à maintenant, tout semble pouvoir tenir sur les vélos, mais la pile continue de grandir… Le décompte est commencé, il reste moins de 20 jours avant que le plaisir commence.

Mercredi le 22 Avril

Bon. Comment est-ce que nous nous sommes rendus à ce point? C’est tout de la faute à André. D’accord, pas de sa faute, mais son idée. C’est lui qui a tout commencé. Longtemps passé, comme nous commencions tout juste de faire du vélo, avec à peine un voyage d’accomplit, il a commencé à parler de traverser le Canada. Il est très habile à planter une graine d’idée et la laisser germer, sans la déranger, en l’arrosant simplement de temps en temps avec une référence discrète, chauffée par sa passion pour l’idée qu’il essaie d’ensemencer. Il n’est pas le type pour arracher la petite plante par sa tige fragile pour voir si les racines sont fortes. Il attend, et cultive l’idée jusqu’à ce qu’il est certain qu’elle soit prête à transplanter. Ce qui débuta avec « quand les gars auront 16 et 18 ans… » tranquillement se transforma. Les gars ont grandi, et sont devenus plus forts, et nous avons tous gagner de la confiance dans nos habiletés de vélo. Et la petite idée poussa. Nous avons fait quelques voyages, certains plus difficiles que d’autres (Terre-Neuve me vient à l’idée…) et la petite idée poussa encore. Ses racines maintenant fortes, il était temps de transplanter la pousse. Transplanter signifiait changer de date. Soudainement, ce qui semblait être loin dans le future, se rapprochait à grands pas. Naturellement, il est encore facile de négliger quelque chose qui est « dans un an » , ou « dans six mois », mais le jardinier nous garda bien informés et fixait des objectifs. Il avait hate à la moisson. Et maintenant la feuille de décompte sur le mur indique 22 jours au départ. Nous mettons les points de finition sur une immense logistique. À son crédit, le jardinier n’a pas négligé sa récolte. Il est le principal dirigeant de la logistique, et il a tenu le coup malgré la pression du bureau à tout régler là avant de partir aussi. Nous pensons que les choses sont à l’ordre. Nous aurons certainement des ajustements à faire en route, mais le gros est fait. À part des tentes… Peut-être j’irai adresser ça tout de suite!

Samedi le 18 Avril

Le temps commence à se faire court. Le départ est prévu pour le 15 mai. Nous avons un petit ordi que nous allons utiliser pour rester en contact avec la famille et les amis. Vous pouvez nous rejoindre par courriel à velo@canada09.net Il y a aussi le livre d’invités du site web. Nous pourrons seulement retourner les messages quand nous trouverons des sites ouverts pour l’internet. Avec chaque minute qui passe, on prépare, on pense, on cherche, on vérifie, on planifie, du vrai scoutisme!

Vendredi le 10 Avril

Le site web commence à prendre forme. Le système Joomla fonctionne très bien. Il est approprié pour des gens qui ont peu d’expérience dans la création de sites web et qui veulent maintenir un site. C’est exactement ce dont j’avais besoin. Le site devrait être placé sur le serveur dans environ 5 jours. Il est très facile de construire un site et d’y ajouter de plus en plus de sections. Nous verrons jusqu’à quel point nous pouvons amener le site avant de passer à autre chose. Il reste encore de l’équipement à trouver et une route préliminaire à planifier. Il nous manque encore des tentes, des matelas, des porte-bagages et d’autres petits articles. Ça va finir par tomber en place, seulement, le temps passe vite. Il va falloir utiliser les bonnes vieilles techniques de logistique scoute!

Nous avons acheté un petit ordinateur de ASUS. Appelé le Eee, il est très portatif et va nous permettre de recevoir des messages courriel et de mettre le site à jour. D’après les critiques de d’autres cyclistes, c’est un très bon ordinateur. Nous aurons bientôt la chance de le confirmer ou non.