Journal

Samedi le 8 août Port aux Basques à Crabbe River 94 km (Total 7097 km)

Le matin est arrivé vite avec de la pluie et du vent. Martin et Zacharie ont dormi à travers la première partie de la tempête mais les parents étaient réveillés à cause d’un problème de fuite dans la tente. Par 7h, il était inutile de rester à l’intérieur, puisque la tente se convertissait en piscine. Nous avons rangé ce qui était encore passablement sec et avons été nous réfugier contre le mur du centre d’info touristique, sous les goutières. Quand le centre a ouvert, Theresa et Matthew, les employés, nous ont généreusement offert de rester au centre jusqu’à ce que la tempête se calme. Nous avons emprunté un véhicule pour aller chercher un déjeuner en ville, que nous avons mangé dans la cuisine des employés. Vers 10h la tempête s’est calmée et nous sommes partis. Merci encore à Theresa et Matthew! Nous avions un fort vent de face et le progrès était lent, mais la température s’est améliorée à mesure que la journée s’est avancée. Nous avons dîné sur des roches près d’une carrière. Un monsieur de Corner Brook s’est arrêté pour discuté. Il est un cycliste lui aussi et aime parler avec d’autres cyclistes. Nous nous sommes arrêtés pour la nuit à un terrain de camping privé, et avons mangé un souper de spaghetti et sauce ou pesto avec nos nouveaux amis. Dylan est allé nager dans la rivière. Un brave, la rivière était froide! Une dure mais plaisante journée.

Vendredi le 7 août Seal Cove à Port aux Basques 32 km (Total 7003km)

Nous avons pris notre temps pour partir ce matin vu que le bateau ne partait qu’à 3:30 et que nous avions besoin d’être en ligne que pour 2:00. Nous avons donc mis notre linge dans la sécheuse car nous n’avions pas eu le temps de le faire hier soir. La sécheuse du camping fonctionne au propane et chauffe beaucoup. Elle a pratiquement cuit notre linge. Les fermetures-éclairs étaient si chaudes que nous ne pouvions littéralement pas les toucher. Nous avons maintenant l’air de vrais cyclistes de longue distance, linge usé et tout. Notre premier arrêt à North Sydney était un bon déjeuner ensuite nous sommes allés au terminal. Par expérience, nous préférons acheter la nourriture au magasin plutôt que sur le bateau, alors nous nous sommes stockés au Tim et au Subway. Nous étions prêts à 1:30, en ligne avec nos billets à la main. L,hospitalité des gens de Terre-Neuve commence avant même d’y arriver. Pendant que nous étions en ligne, Jim est venu s’introduire. Il est un résident de St John’s et nous a donné son numéro au cas où nous aurions besoin de quelque chose. Nous n’hésiterons pas à l’appeller si nous avons un problème. Vers 1:50, deux autres cyclistes sont arrivés. Ils sont Garrett et Dylan, de l’Ontario. Vous avez peut-êter vu un article sur eux dans le Telegraph Journal, ils préparent un documentaire sur la qualité de l’eau en même temps qu’ils traversent le pays. Nous avons échangé des histoires de voyages et avons pris le bateau ensemble. Ces deux-ci sont des maîtes de l’art du camping gratuit et vont nous montrer comment faire, puisque nous planifions de coucher près d’un centre d’information. Le bateau était tard à partir et donc tard à arriver. Nous sommes decendus du bateau vers 10:30 et il faisait très noir. Dylan avait un pneu mou et nous l’avons gonflé avant d’aller vers Port aux Basques. Nous avons eu notre 7000e km aujourd’hui!

Jeudi le 6 aout Antigonish à Seal Cove 167 km (Total: 6971 km)

La journée a commencée à 4:15. Nous avons déjeuné, préparé les vélos et parti en vitesse. Le plan fonctionnait très bien. C’était plaisant de pédaler dans l’air frais du matin. Le seul trafic était des semi-remorques et ils étaient très respectueux des cyclistes. Avant que le trafic ne commence vaiment, nous étions au Canso Causeway et entrions au Cap -Breton. Notre prochain arrêt était au centre d’information pour des infos sur les routes et les horaires de traversier. Nous avions eu des recommandations de réserver des places sur le traversier aussi tôt que possible. André a appellé et nous avons su que c’était plein pour les prochains jours. Quand il a spécifié que c’était pour quatre vélos, ils nous ont laissé réserver. Nous devons être au terminal pour 2:00 pm demain. Nous avons ensuite suivi la 105 à travers tout le Cap-Breton. C’est une très belle route à suivre, avec des accotements larges et beaucoup moins de trafic. Le paysage est très beau. Nous avons dîné à Whycocomagh avant d’aller à Baddeck. Nous avons maintenant près de 140 km de fait et il nous reste encore 55 km avant d’arriver à North Sydney. Notre terrain de camping est à Seal Cove, 20 km du terminal de traversier. Nous avons dû traverser Kelly Mountain. C’était une grosse côte, mais pas très abrupte, alors ça a bien été. Demain, nous arrivons à notre dernière province!

Mercredi le 5 août Pictou à Antigonish 102 km (Total: 6804 km)

Nous sommes partis du terrain de camping sans être trop discrets. Pour une raison ou une autre, nous ne nous sentions pas obligés de faire attention aux voisins qui dormaient. Nous sommes embarqués sur l’autoroute sous un beau soleil et un vent de face. Nous allions vers le Sud-Ouest, puis vers le Nord-Est. Le vent devint donc notre allié après environ 10 km. Nous essayions de rester sur la 4, plutôt que la plus achalandée 104. Nous avons passé par un magasin de vélo à New Glasgow pour faire aligner la roue de Martin et changer ses pédales. Il faisait chaud. Certaines sections de la 4 ont été utilisées pour faire la 104, et nous avons dû prendre la 104 pour des sections. Nous sommes arrivés à Antigonish en fin d’après-midi. Nous avons soupé chez Alexander’s Pizza et avons pris une crème glacée chez Dairy Queen. Nous avons revu nos options et avons décidé que ce serait mieux de rester à un petit motel à Antigonish et partir tôt demain matin, avant que le trafic ne devienne trop important. Cela voudrait donc dire une century ride jusqu’à North Sydney. Nous verrons.

Mardi le 4 août Augustine Cove IPÉ à Pictou NÉ 107km (Total: 6702 km)

Nous avons quitté le terrain de camping d’Augustine Cove vers 7h30. En arrivant à Charlottetown, nous nou sommes arrêtés à Cows pour une crème glacée. Environ un km après notre pause, le pneu arrière de Martin s’est mis à siffler. 20 mètres plus loin, il était complètement à plat. Après un peu de mécanique, nous étions à nouveau sur notre chemin. Nous avons suivi la route 1 pour toute l’Île, jusqu’à une route qui allait directement vers le traversier de Wood Island. Une bonne idée, mais cette route inclue aussi plusieurs côtes abruptes. Nous avons pris le traversier jusqu’à Pictou, NÉ. Quelques kilomètres plus loin, nous avons trouvé un terrain de camping, dans la lumière diminuante. C’était un très beau site, mais les voisins étaient moins charmants. Ils avaient un petit chien qui n’arrètait pas de japper. Nous n’avons pas beacoup dormi, mais le peu que nous avons eu était profond, avec toute la chaleur et les côtes d’aujourd’hui.

Lundi le 3 août Moncton à Augustine Cove PEI 111 km (Total : 6595 km)

La pluie de la nuit dernière avait rafaîchit la température. Nous avions bien dormi malgré les éclairs et le tonnerre. C’était plaisant de sortir de la ville tôt un jour de congé. Il n’y avait pas beaucoup de trafic et nous allions à une bonne vitesse. Nous étions sur la Old Shediac Road en très peu de temps. La conductrice d’un des véhicules venant en sens inverse klaxonna et nous salua. C’était la soeur d’andré, Hélène. Cela aurait été plaisant d’aller la voir, mais nous devions nous rendre sur l’Île aujourd’hui alors nous arrêterons sur notre chemin de retour de Terre-Neuve. Un peu plus loin, nous avons rencontré les prents d’André à une station-service. Hélène les avait appellés sur son cellulaire et ils étaient venus de Shédiac, où ils campaient, pour nous voir. Nous avons jasé un peu, puis avons continué. Nous avons arrêté à un Tim’s à Shédiac pour un déjeuner rapide. Nous avons déjeuné, mais ce n’était pas rapide! Le restaurant était plein de touristes qui n’avaient rien de mieux à faire par une journée pluvieuse que de rester là à jaser, en plus des locaux habitués à leur café du matin. Quand nous sommes partis du restaurant, nous avons pris la 15 vers l’Île. Les garçons étaient environ 500 m devant André et Charline quand un gros nuage noir est arrivé et a versé tout son eau sur les parents. Les garçons étaient sur du pavé sec et n’ont rien eu du tout. Nous avons pris un détour vers Murray Corner. La route dans cette section est comparable à celle de Coles Island, avec des trous dans les trous, le tout recouvert de pavé inégal. Nous sommes arrivés au pont comme la navette était sur le point de partir. Nous avons chargé les vélos dans le camion et sommes partis pour l’île immédiatement. Zacharie dit qu’il était le premier sur l’île car il était assis près de la porte et était le premier à descendre. Ça compte. Nous avons été chercher de la crème glacée chez Cows, puis sommes partis pour trouver un terrain de camping. Le camping est 8 km plus loin, puis sur un petit chemin de terre descendant vers la plage. Il est évident que nous sommes sur l’Île, car la terre est très rouge. Nous avons eu droit à un superbe coucher de soleil. L’Île-du-Prince-Édouard est une très belle place.

Dimanche le 2 août Waterborough à Moncton 112 km (Total: 6484 km)

Nous nous sommes levés tard, un effet combiné des feux d’artifice de hier soir et du 164 km. Par le temps que nous étions sur la route, il était 9:00. Nous avons pris la nouvelle route 2 jusqu’à Coles Island, puis avons pris une route secondaire après un deuxième déjeuner au Macready’s Irving. La route secondaire était dans un état lamentable. Elle était faite de plus de trous que de sections planches, le tout rapiécé tant bien que mal avec de l’asphalte surement placée avec une pelle carrée. Nous avons diné sur le pont de Canaan River. Le menu était composé de sandwichs au beurre d’arachide et à la confiture, avec quelques liqueurs de reste de hier, réchauffées par le soleil. Mémorable. Nous avons ensuite continué jusqu’à Moncton. Quand nous y sommes arrivés, nous sommes allés chez la mère de Charline, où nous avons soupé et dormi. Durant la nuit, il y a eu un orage, alors nous étions contents d’avoir un toit au-dessus de notre tête.

Samedi le 1 août Woodstock à Waterborough 164 km (Total: 6372 km)

Nous sommes partis vers 8:00. Nous avons pris la route secondaire jusqu’à Woodstock et avons suivi la rivière le long de la route 103. C’était une route très calme, avec peu de trafic. Ensuite, la route finissait, alors nous avons pris la route 2 pour une dizaine de km avant de réembarquer sur la route du bas. Juste après le parc Woolastook, nous avons vu un ours, le deuxième du voyage. Pas le temps pour des photos, encore. Le vent s’est ensuite mis a souffler dans notre dos. Nous avons décidé de continuer jusqu’à Fredericton, puis de voir si nous voulions continuer plus loin. Nous sommes arrivés à Fredericton vers 3:00. Après une pause chez Tingley’s pour de la crème glacée, le vote fut de continuer. Nous avons pris la piste cyclable à travers la ville. En route, André a rencontré un ami d’Eel River Bar qui était à Fredericton pour la fin de semaine. Le monde est petit! Nous avons ensuite pris la piste par-dessus la rivière avant de prendre la vieille route vers Maugerville. Nous savions qu’il y avait un terrain de camping près de Young’s Cove, alors nous avons visé vers là. Nous avons pris le vieux pont de Jemseg, puis avons entré à Jemseg pour essayer de trouver des épiceries. Nous avons aussi soupé là, car il commençait à être tard. Nous sommes finalement arrivé au terrain de camping vers 8:45,juste à temps pour monter les tentes avant la noirceur. Les garçons sont allés voir les feux d’artifices. En ayant fait une century ride aujourd’hui, nous avons rendu possible de se rendre à Moncton en deux jours au lieu de trois. C’est la quatrième century du voyage.

Vendredi le 31 juillet Grand Falls à Woodstock 121 km (Total: 6208 km)

Nous sommes partis vers 8:00 ce matin. Cela va probablement être une belle journée, finalement. Nous avons pédalé le long de la vieille Trans-Canada jusqu’au pont d’Aroostook. Puis, nous avons pris la vieille route le long de la rivière jusqu’à Perth-Andover. Là, nous avons rencontré un autre cycliste nommé Hal qui nous a donné des recommandations sur un bon restaurant aux environs. Il a parlé avec André pendant que nous mangions. Ensuite, nous sommes repartis sur la 130. Le ciel devenait de plus en plus nuageux. Vers le milieu de l’après-midi, il s’est mis a mouiller à nouveau. Nous avons continué, car nous voulions nous rendre à Woodstock aujourd’hui. Quand nous sommes arrivés à l’hopital de Carleton County, la route finissait là, alors nous avons dû prendre la route 2. Il pleuvait plus fort maintenant. Il y avait beaucoup de trafic mais une épaule large, alors ce n’était pas vraiment un problème. 17 km plus tard, nous sommes arrivés à Woodstock. Nous avons passé devant un Pizza Hut et c’était l’heure du souper! Nous avons donc arrêté pour se restaurer et avons par la même occasion appelé au Howard-Johnson pour réserver une chambre.